Courses de fond

Une journée à manger : J’ai fait les courses/ préparé à diner/ diné et bu avec ROLAND THEIMER

PARTIE I. LES COURSES

16 h, j’ai rendez-vous avec Roland, place Monge pour faire les courses du dîner qu’il va me préparer ce soir… On commence  à la poissonnerie Saint Médard : Roland qui a ses habitudes ici (il connait bien le patron Sébastien) achète 6 grosses crevettes bleues, 1 petit calamar, 1 petite limande et des coques.  L’addition est un peu salée (24 euros) à cause des crevettes, très rares, élevées dans des conditions de luxe en Nouvelle-Calédonie, elles sont servies à la table des grands chefs, et sont réputées pour leur goût délicat et leur texture fondante ( la moindre des  choses vu leur prix… 13 euros les 6 crevettes..)

On traverse la rue pour aller à la boucherie, juste en face, le mercredi, Roland se le rappelle : il y a une superbe offre. Le kilo de steak à moitié prix. Généralement les clients le commandent haché pour faire des petits steaks à leurs enfants mais nous non car on veut le découper au couteau pour en faire des gros tartares d’adultes carnivores.

Ensuite, direction, la coopérative italienne Cisternino,  15 rue Geoffroy Saint Hilaire. On y va pour les câpres au sel dont l’on se servira pour assaisonner le tartare. Roland me conseille aussi la boutique pour sa délicieuse burrata, et sa mozzarella di buffala. Seul bémol : apparemment le magasin a des horaires d’ouverture assez anarchiques…

Puis, on passe chez le primeur chinois 42 rue Monge, plutôt « pour dépanner » car il est bien moins cher que tous les autres primeurs rue Mouffetard. On y achète 1 carotte, du persil, 1 cèleri et de l’ail.
En chemin pour rentrer chez Roland qui habite à Châtelet, on passe chez un ami à lui chez qui il a laissé la machine à fabriquer les pâtes, qui appartient à un autre ami « super cuisinier » me précise Roland.

Dans le marais, on s’arrête pour le vin chez Bossetti 39 rue des Archives où l’on achète 3 bouteilles : un sauvignon 2010, un chardonnay, et un rouge Vavavoum !

On arrive rue des Lombards, rue très animée de Châtelet où les gros pubs aux noms anglais côtoient les magasins de piercing et des kebabs bien gras.

Roland vit là dans un petit studio/ pièce très fonctionnel : le lit est en hauteur comme une couchette supérieure d’un train de nuit, sur le côté droit un bureau et des livres pour l’esprit, au fond un grand espace cuisine avec deux plaques, un plan de travail et trois immenses tiroirs (deux remplis d’ustensiles de cuisine et un pour les vêtements). A droite il y a des petits escaliers qui donnent sur une minuscule salle de bain avec une mini baignoire.

C’est ici qu’a débarqué son père Ivan Theimer, artiste sculpteur, quand il est arrivé de République Tchèque en 69 (il en est maintenant propriétaire, ainsi que de l’appartement d’en face et d’une maison en toscane !)

Avant de préparer l’orgie du soir, on s’accorde une petite pause : on ouvre la bouteille de chardonnay et  on discute intensément de… Bouffe.

A SUIVRE….

Les adresses :
Poissonnerie Saint Médard, 135 rue Mouffetard, 75005 Paris
Boucherie, 128 rue Mouffetard, 75005, Paris
Coopérative italienne Cisternino, 17, rue Geoffroy Saint-Hilaire 5ème
Monge Primeur, 42 rue Monge, 75005, Paris
Bossetti,  39 rue des archives, 75001 Paris

Publicités

Une réflexion au sujet de « Courses de fond »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s